Beinguiste recherche appart à louer à Paris

Le pauvre poète, Carl Spitzweg (1839)

Le pauvre poète, Carl Spitzweg (1839)

C’était en mai 2007. Jusque-là, j’avais toujours habité la ville de Rennes mais j’avais du me rendre à Paris pour effectuer mon 1er stage de longue durée. Il me fallait donc trouver un pied-à-terre dans la capitale. Fort heureusement, j’avais de la famille près de Paris mais il s’agissait d’un couple habitant un 2 pièces (1 séjour, 1 chambre). Ils étaient très gentils et avaient généreusement accepté de m’héberger à la dernière minute, car depuis 3 mois que j’avais été retenue pour mon stage, ma recherche de logement à Paris avait été infructueuse (je les salue et les remercie en passant, mes petits-parents de Paris 🙂 ).

Une fois arrivée chez eux, je continuai donc à chercher un appart car je ne pouvais décemment pas rester squatter leur salon durant les 6 mois qu’allait durer mon stage…

Dans la vie, faut savoir côcô un peu pour laisser le reste, ou bien? lol

En effet, je considère que quand tu squattes chez les gens, surtout dans leur séjour, tu prives tout le monde de cette liberté de pouvoir faire ce qu’on veut, quand on veut et comme on veut. Par exemple, ceux qui t’hébergent pourraient se sentir obligés d’aller dormir plus tôt afin de te laisser te reposer (leur séjour étant devenu ta chambre, ne l’oublions pas 🙂 )Inversement, c’est toi qui peut être dérangé car s’ils regardent la télé jusque tard dans la nuit, tu ne peux pas te plaindre car c’est toi le côcô! A la limite tu les comprends même (lol). Eh ! Bengué est dur lol !

Bref! Il me fallait trouver un appart à Paris. 

Un soir, pendant ma recherche active…je tombe sur l’annonce de que j’attendais tant : « Location de Studette – Paris 17ème arrondissement ».

Non loin de mon lieu de stage, c’était parfait ! J’ai tout de suite sauté sur le téléphone, contacté le propriétaire et obtenu un rendez-vous dans 2 jours. J’étais aux anges! De plus, l’adresse était située dans un beau quartier de Paris, pas très loin du très romantique Parc Monceau…

Enfin, le jour de la visite arrive. Devant l’immeuble où se trouve l’appartement, un groupe de personnes attendent. J’appelle alors le proprio pour le prévenir que je suis devant l’immeuble, ce dernier me dit qu’il arrive. Je vois alors un homme ouvrir la porte d’entrée de l’immeuble en question. Apparemment, c’était le propriétaire de l’appartement à louer. Il m’a fallu quelques secondes pour comprendre que le petit monde attroupé devant l’immeuble était tous des gens venus faire la visite comme moi, nous étions tous des prétendants au même logement ! Il y avait des jeunes travailleurs, stagiaires ou étudiants. La majorité des jeunes étaient accompagnés de leurs parents. Tous avaient venus avec des classeurs. 

Je compris plus tard pourquoi tout le monde sauf moi avait un classeur : obtenir un appartement était tellement difficile à Paris que les candidats à la location apportaient tous les documents nécessaires pour signer le bail, si possible le jour même. Cela augmentait leurs chances d’être retenus, surtout que certains venaient de loin comme moi, pour leur étude, stage ou travail. C’était comme si on passait un examen !!!

Moi qui était venue bras ballants, je n’aurais jamais imaginé qu’on puisse faire une visite avec plusieurs personnes en même temps. C’est comme si nous étions en concurrence, une manière de nous pousser à louer sans réfléchir, puisque si on hésite, il y’a beaucoup d’autres personnes prêtes à le faire sur le champ!

« Pourtant, je n’étais pas au bout de mes surprises. Les caractéristiques de l’appartement… »

Situé au 7ème étage, sans ascenseur et faisant environ 9 mètres carrés. En gros, c’était ce qu’on appelle communément « une chambre de bonne », c’est-à-dire une pièce située au dernier étage d’un immeuble bourgeois, aménagée sous les combles et accessible par des escaliers de service.
(cliquer sur les photos pour les voir en grande taille)

Les toilettes étaient hors du studio, dans le couloir et commune à d’autres chambres de bonnes. 

Les chambres de bonnes ont vu le jour en France durant le 19ème siècle. Elles avaient été conçues pour servir de chambre aux domestiques engagés par la famille propriétaire et occupant le reste de l’habitation. Ensuite, au cours du 20ème siècle, elles ont servi de débarras, où rangeaient les propriétaires rangeaient leurs vieux meubles ou objets encombrants.  Seulement au début des années 2000, la demande de logements est devenue plus forte entrainant une pénurie et donc une hausse des prix de l’immobilier. De nombreux propriétaires ont donc vu dans ces chambres, une opportunité de revenus  non négligeable. Et pour cause ! Le loyer de l’appartement que je visitais était de 450 euros, soit 300.000 francs CFA,  quand même ! 

La chambre était vraiment exiguë, et avec le nombre de visiteurs qui remplissait le peu d’espace, je me sentais déjà étouffer! Même à Rennes ou en Côte d’ivoire, ma propre chambre était 2 fois plus grande ! 

==> Voir exemple de l’appartement dans la vidéo ci-dessous :

Moi qui voulais à tout prix trouver un logement à mois seule à Paris ! Cette visite m’avait fait l’effet d’un électrochoc. Je n’ai pas demandé mon reste. J’ai laissé les autres prétendants se battre pour obtenir ce cagibi et suis repartie habiter chez mon cousin le temps de trouver un appartement . 

Finalement, squatter dans son salon valait nettement mieux que payer aussi cher pour ce grand placard ! 

Quelques semaines plus tard, je finalement trouvais une solution que beaucoup utilisent à Paris : la colocation, c’est-à-dire louer un appartement en commun avec une autre personne, même si tu ne la connais pas. Cela me permis d’avoir une chambre de taille raisonnable pour moi toute seule, et de partager les autres pièces du logement telles que le séjour, la salle de bain, la cuisine avec un co-locataire. 

Si donc vous venez à Paris pour vos études ou pour travailler, et que vous n’avez pas les moyens de louer un appartement à plus de 450 euros les 9 mètres carrés, vous savez ce qu’il vous reste à faire.

Voici quelques sites de colocation pour vous y aider :

http://www.appartager.com

http://www.colocation.fr

http://www.leboncoin.fr/colocations/offres/ile_de_france/occasions/?f=a&th=1

Et surtout Bonne chance !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s