Pourquoi « Une africaine à Paris »?

IMG_0755

Tout a commencé par une discussion avec un ami…

Ce dernier m’expliquait que lorsqu’on saisit « pourquoi les noirs » dans l’encart de recherche de Google, les premières suggestions affichées sont péjoratives voire racistes, du type « pourquoi les noirs sentent mauvais », « pourquoi les noirs savent danser », etc…

Je n’y ai pas cru sur le coup et j’ai voulu le vérifier par moi-même. A ma grande surprise, les suggestions négatives dont m’avait parlé mon ami s’affichaient bel et bien.

pourquoi les noirs

Devais-je considérer que les principales opinions sur les noirs africains, en tout cas sur internet , se résumaient à des clichés? Comment cela était-ce possible au 21ème siècle ? Et sur quelles bases Google, le plus célèbre des sites de recherche, pouvait-il afficher de telles suggestions?

A qui la faute?

En creusant un peu, j’ai compris que la fonction de saisie semi-automatique du moteur de recherche Google affichait des suggestions sur la base :
– des recherches saisies par tous les utilisateurs du Web,
– et du contenu des pages web indexées par Google.

En gros, ce site ne fait que retranscrire les phrases les plus saisies sur internet et commençant par « pourquoi les noirs… », « pourquoi les africains ». En poussant plus loin, on pouvait même dire que la faute incombait plutôt aux personnes qui avaient le plus accès à internet (aussi bien les internautes que la presse internationale) et/ou qui utilisaient souvent le moteur de recherche Google.

Mais pourquoi? 

Oui, pourquoi cette image négative généralisée des noirs africains dans le monde?

Ma première pensée s’est dirigée vers les médias à l’échelle internationale, entendons par là tous les moyens actuels de diffusion de l’information : télé, radio, presse, internet, cinéma, livres…etc. En général, lorsqu’ils traitent d’un sujet en rapport avec l’Afrique noire, c’est souvent lié à l’immigration, aux sans-papiers, aux guerres, aux réfugiés, à la corruption, aux branches d’Al-Qaïda et Boko Haram, les épidémies… bref ! Pour un Etranger à l’Afrique lambda, qui n’a jamais mis les pieds en Afrique, qui assimilent toutes ces informations depuis sa naissance, comment voulez-vous qu’il ait une image des africains noirs autre que cela ?

Même quand ces médias internationaux ont la volonté de présenter des aspects positifs, bien souvent, ils passent à côté. Par exemple dans certains documentaires ou émissions tels que « Rendez-vous en Terres inconnues », ou le journal « National geographic ». On y découvre des tribus reculées vivant encore de chasse, pêche et cueillette dont nous n’avions nous-mêmes pas connaissance, ainsi que la faune et la flore africaines tantôt luxuriantes, tantôt désertiques.

Pour un étranger à l’Afrique, il y’a de quoi se demander si on vit encore dans les arbres »?

Faute partagée ?

Après les médias, mon regard ne peut que se tourner vers les Africains vivants à l’étranger. Un proverbe dit : »On ne chie pas là où on se couche » et encore « Quand tu vas dans un pays où on marche sur la tête, tu dois en faire de même ». Bref certains n’ont pas encore compris que ce sont eux qui nous représentent à l’étranger, que ce sont eux qui par leurs comportements, peuvent inverser la tendance et donner une image positive de nous, ou alors tout aggraver négativement.

Allez faire un tour à Chateau d’eau… On a carrément amené Adjamé (grande commune populaire d’Abidjan-Côte d’Ivoire) à Paris. Certes, on y retrouve la bonne ambiance, tous les plats ou ingrédients du pays, la simplicité des échanges avec les commerçants; Mais ce qui m’embête c’est le désordre et les détritus qui trainent sur 2 ou 3 km à la ronde. Les marchands ambulants de maïs bouilli, arachides grillées, sacs et bijoux de contrefaçons. Et tous qui détalent à la vue d’un policier…  A la gare RER de Saint-denis, même combat ! Les vendeurs de pains-brochettes installés sans autorisation, et dont la bonne odeur des brochettes (il faut le reconnaitre) a pris toute la zone.

C’est triste mais comme on dit au pays, « tout est gâté!!! » LOL! N’oublions pas que l’image qu’on donne est à la source du reflet que nous renvoie le regard des autres…

Pourquoi choisir comme titre « Une Africaine à Paris »

Parce que je crois qu’il ne sert à rien de s’énerver, mais qu’il faut plutôt expliquer, montrer, prouver s’il le faut, mais il faut leur faire comprendre qu’ils sont dans l’ignorance et qu’être noirs Africains ne se résument pas à danser, suer, puer et tuer. Comme le dit un proverbe Africain : « Tant que les lions n’auront pas leur propre histoire, les histoires de chasse continueront à glorifier le chasseur ». 

Il faut leur expliquer que ce sont des clichés, que par exemple :

  • Lá où j’ai grandi, on se lave au moins 2 fois par jour,
  • se mettre à danser pour les noirs, c’est comme quand les blancs s’étendent sous le soleil : cela nous procure de la joie, on s’évade, on se lâche;
  • le noir ne parle fort, il est juste trop expressif et vivant; et d’ailleurs lui pense que ce sont les blancs qui sont coincés, trop introvertis, trop froids…
  • MAIS SURTOUT que l’Afrique noire ne se résume pas qu’à ces clichés ou points négatifs. Qu’aujourd’hui comme hier, des Africains se battent pour construire un avenir meilleur et redorer justement l’image de notre continent.

Bref, j’ai choisi le titre « Une Africaine à paris », afin de montrer que les africains ne sont pas tous les défavorisés/assistés/sous-développés/sans ambition que le monde croit connaitre mais des acteurs déterminants des mondes sociaux, économiques et professionnels en Afrique et dans le monde, regorgeant d’idées, de talents, de compétences, d’ambition et dont j’ai toutes les raisons d’être fière.

Cette courte video illustre complètement ma motivation première. Bon visionnage :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s