L’AMBASSADE DE CÔTE D’IVOIRE A PARIS : c’est comme ça !

      Si vous avez fait récemment un tour à l’ambassade de Côte d’Ivoire à Paris, vous avez sans doute pu remarquer la grande affiche accrochée au portail d’entrée, du côté cour interieure, montrant une jeune fille aux cheveux courts, un large sourire et le pouce levé, où il est inscrit : « La Côte d’Ivoire, c’est comme ça ! « .

20151201_114408

Ce slogan exposé ainsi en taille XXL m’a particulièrement interpellé, car si au pays, « c’est comme ça! », dans notre chère ambassade, ce n’est pas toujours « ça », justement.

Attention : je ne suis d’aucun bord politique. D’ailleurs, je ne connaissais même pas le nom à plus forte raison le groupe politique (s’il en a un) de l’ambassadeur actuel avant d’écrire cet article. Seulement voilà, il y’a certains aspects que je trouve peu reluisants et n’étant pas à la hauteur des illustres titres d’ambassade (représentation officielle de la Côte d’Ivoire toute entière en France) et de consulat (protection et assistance des ressortissants ivoiriens). Il s’agit notamment :

1- DE L’ASPECT DES BUREAUX

Je n’ai pas encore visité toutes les pièces de l’ambassade mais dans celles accessibles aux visiteurs lambda, les mûrs ont une couleur vieillie, sont parfois craquelés/fissurés et parsemés de quelques bouts de papiers scotchés, vestiges d’anciens messages affichés pour diverses d’informations. Au premier étage et dans les escaliers qui y mènent, il y’a une vieille moquette rouge à motifs dorés, poussiéreuse et par endroits déchirée à tel point qu’on voit le plancher s’user lui-même petit à petit. Dans les bureaux, on remarque très vite le désordre. Plusieurs papiers et classeurs sont empilés soit sur les bureaux, soit sur des étagères ou encore dans des cartons de récupération (souvent les cartons de feuilles rames).

2- DU SERVICE D’ACCUEIL

C’est simple : il n’y en a pas. Ou alors je n’ai pas encore compris que le militaire posté à l’entrée de l’ambassade et en charge du contrôle des entrées et sorties, est aussi l’agent d’accueil, chargé de renseigner et orienter les visiteurs. Pour sûr, il a bien compris la consigne :
– pour tout dépôt de dossier (qu’importe lequel) : il faut venir le matin entre 9h30 et 12h.
– pour tout retrait de dossier (qu’importe lequel) : il faut venir l’après-midi entre 14h et 18h.

Hormis cela, il insiste bien pour que vous éteigniez votre téléphone devant lui avant de pénétrer dans l’ambassade. Quoique « ça » dépend :
– Si vous êtes blanc, le ton est moins autoritaire et vous pouvez simplement affirmer que votre portable est éteint (on voit croit sur l’honneur),
– Si vous donnez le nom d’un employé de l’ambassade, non seulement on ne vous embête pas avec votre téléphone, mais en plus on vous demande si vous voulez être annoncé (vous devenez le big boss et on oublie les questions élémentaires de sécurité…).

3- DES SERVICES PROPOSÉS AUX VISITEURS LAMBDAS (RESSORTISSANTS IVOIRIENS, ÉTRANGERS DEMANDEURS DE VISA… ETC)

A ce niveau, trois principaux constats :

1- LES HORAIRES D’OUVERTURES

Les services du consulat sont ouverts uniquement aux heures de travail, précisément au moment où la plupart des ressortissants ivoiriens vivants en France et alentours sont au travail ou en cours, les obligeant à poser entre une demie et une journée pour effectuer leurs démarches. Une perte de temps qui aurait pu être évitée, surtout quand on se déplace uniquement pour obtenir des renseignements (démarches ou listes de pièces à fournir).

2- LES MOYENS D’INFORMATION À DISTANCE

A ma connaissance, il en existe principalement deux : soit par téléphone en joignant le standard, soit par internet en allant sur le site Internet de l’ambassade. Dans les deux cas, on en ressort quasiment toujours bredouille.

2015-09-24 15.55.57

Le standard téléphonique

Il sonne souvent dans le vide. Le répondeur précise uniquement les jours et horaires d’ouverture sans précisions sur les jours de fermeture exceptionnelle. C’est ainsi que sans pouvoir joindre l’ambassade, vous vous rendez à l’ambassade lors d’un jour et une heure sensés être d’ouverture et vous tombez sur un portail fermé, avec une pauvre feuille blanche mal scotchée indiquant que l’ambassade fermée. Un peu comme un « allez-vous faire f*** » en toute diplomatie.

Le site Internet

Il est principalement axé sur les actions du gouvernement, mais très peu sur les informations que nous, internautes ivoiriens, pourrions vraiment venir rechercher en venant sur ce site.

Certes, il y’a un onglet « Services consulaires et visas » mais malheureusement c’est une coquille vide. En le consultant dans le détail, on découvre des rubrique vides, sans la moindre information, aucune liste de papiers à fournir pour les diverses démarches, aucun formulaire ou exemplaire de documents (exemple : comment rédiger une procuration), rien sur le montant à payer et ou encore les délais de traitement.

3- LE SAVOIR-ÊTRE ET L’ACCUEIL DES EMPLOYÉS DE L’AMBASSADE

De manière générale, les employés sont plutôt peu accueillants vis-à-vis des visiteurs. Dans le bureau des demandes de passeport biométrique par exemple, il faut souvent compter sur les autres personnes ayant rendez-vous comme vous pour vous expliquer « comment faire » et vous orienter sinon vous risquer de poireauter. Cependant, l’attente restera nettement moins désagréable que si vous avez à faire au service des demandes diverses situé au premier étage. Là où :
– il n’y a ni siège ni salle d’attente, pas de rang ni de numéro d’ordre d’arrivée. Certains visiteurs prennent carrément place sur les bureaux des employés absents, d’autres se tiennent debout. Les employés discutent parfois entre eux pendant que vous les attendez, comme si vous étiez transparent !
– la notion de confidentialité n’existe pas : il n’y a pas de cloison, les agents traitent votre demande au vu et au su de tout le monde et vous parle de manière familière. Certains se permettant parfois de vous draguer ou pire, de faire des remarques désobligeantes ou de vous crier dessus (exemple : reprocher à une femme d’être hors délai pour faire enregistrer la naissance de son fils alors que celle-ci avait dû subir une césarienne et être hospitalisée – oui Zéro confidentialité ! ).

Je parle de ce que je connais mais il semblerait, après avoir échangé avec des ressortissants d’autres pays Africains, qu’il y’ait encore pire dans d’autres ambassades Africaines à Paris (des dessous de table, des temps d’attente de 4 à 8 heures de temps…)

Finalement, par rapport à nos ambassade, les services des étrangers des prefectures françaises (pour les titres de séjour) sont des enfants de chœur ! Eux au moins ouvrent plus tôt (8h30 en général) et font « journée continue » (pas de fermeture entre 12h et 14h), de sorte qu’on peut effectuer des démarches sans gaspiller une journée de repos. Leurs sites détaillent toutes les démarches et mettent à disposition les formulaires et listes de pièces nécessaires. Là au moins on peut être reçu en toute confidentialité et exposé nos motifs sereinement, on est écouté (même si après c’est pour nous inviter à quitter le territoire – rires ).

Si je me permets de relever tout cela, c’est parce que je crois (et j’espère) que cela peut être amélioré. Par exemple :

  • Pour enrichir le site internet, ou pour accueillir et orienter les visiteurs : l’ambassade pourrait proposer des stages de courtes durée à des étudiants ivoiriens recherchant une première expérience dans le domaine des relations internationales et des affaires étrangères.
  • Pour montrer l’importance qu’ils accordent à la diaspora ivoirienne en France, l’ambassadeur et le consul pourraient inviter une dizaine ou une vingtaine de ressortissants ivoiriens chaque année ou semestre, à un déjeuner convivial, ou discussions et échanges sur leur permettront d’être directement au fait du quotidien de leurs compatriotes.
  • Pour rehausser l’image de l’ambassade et donc de notre pays, l’ambassade pourrait profiter de ses relations ou même tout simplement des soldes bi-annuelles pour rénover les bureaux accessibles aux visiteurs.

Bref ! Tant de pistes d’améliorations sont possibles… et puis le Bengue est déjà assez dur comme caillou, alors svp chers compatriotes de l’ambassade, faites un effort, et arrêtez « ça » ! 🙂

Publicités

2 réflexions sur “L’AMBASSADE DE CÔTE D’IVOIRE A PARIS : c’est comme ça !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s