Le ROMANDROOM d’Abidjan : une folle aventure à faire vivre ensemble!

12570884_1679132352362445_591235961_n

Alors que je recherchais sur le net, une bibliothèque en Côte d’Ivoire à qui remettre les livres de mon projet « 1,2,3 livres pour l’éducation » (voir rubrique « pourquoi ce blog »), je suis tombée sur des articles portant sur une bibliothèque appelée « Le Romandrom ». J’ai trouvé son nom accrocheur, puisqu’il faisait clairement référence aux hauts lieux de la cuisine ivoirienne communément appelés « allocodrome » (là où on mange de l’alloco – ou frites de bananes mûres). C’est donc tout naturellement que j’ai contacté le gestionnaire de cette bibliothèque : Sidney Karam’s, un homme altruiste qui gagnerait à être connu et dont l’initiative m’a particulièrement touché, me conduisant à rédiger cet article.

Un lieu…

treichville

Les principales communes d’Abidjan et alentours

Le Romandrom, c’était un rêve fou, un pari osé, celui de créer dans un quartier populaire, une bibliothèque totalement gratuite et ouverte à tous.
Aujourd’hui, situé à la cité Arras 1 de Treichville (Abidjan-Côte d’Ivoire), le Romandrom est une bibliothèque bien réelle, qui compte près 6 mille livres, romans, revues, catalogues, encyclopédies, magazines… etc ; Tout cela sur une superficie totale de 40 mètres carrés, répartie en un espace de stockage des livres et un espace de lecture qui peut aussi accueillir des rencontres littéraires ou des animations pour les enfants.

Un homme…

12636949_1682096258732721_397013209_o

Le Romandrom, c’est l’histoire d’une vie. Celle de GBANE Karamoko Sidiki a.k.a. Sidney Karams, la cinquantaine, qui l’a fondé et le dirige depuis 2003. Originaire de Bondoukou, la ville aux milles mosquées (dans le Nord-Est de la Côte-d’Ivoire), Sidney est un battant optimiste. Sans doute un héritage de son enfance difficile (maltraitance, travaux forcés, fugue), expliquant aussi son besoin criant de s’investir et s’engager pour les autres, et plus particulièrement aux enfants.

Après des études de comptabilité au cours Castaing, il choisi de se réorienter vers les métiers des arts et du spectacle. Il suit ainsi des cours de musique et de théâtre à l’INSAAC***. Aujourd’hui, hormis ses activités de directeur et bibliothécaire du Romandrom, Sidney totalise 30 ans de carrière en tant qu’artiste imitateur de voix et humoriste, et 15 ans de carrière littéraire. Il est également animateur d’émissions humoristiques sur radio « Bien-être ». Pourtant, il n’est pas du genre à rester sur ses acquis et attendre que les choses viennent à lui. Ce qu’il vise, il insiste et se donne tous les moyens légaux possibles de les obtenir. Comme il le dit lui-même : « De toutes ces écoles par où je suis passé, celle qui m’a le plus appris est l’école de la vie. »

De l’idée au projet réel…

12767669_1694017080873972_259878259_n

En 1999, après le premier coup d’Etat militaire survenu en Côte d’ivoire, Sidney remarque que la population n’ose plus sortir et reprendre son cours de vie normale. Alors il envisage la création d’une bibliothèque dans son quartier, un lieu où les riverains pourraient venir s’y abonner, se distraire, s’évader voire se cultiver par la lecture.

Seulement, il ne dispose pas de moyens financiers suffisants et ses multiples démarches auprès des pouvoirs publics et privés se révèlent sans succès. Aussi durant 2 à 3 ans, il met son projet en attente, le temps de faire des économies. Enfin en 2003, lorsque ses économies et les divers dons privés le lui permettent, il achète des matériaux de récupération (feuilles de tôles, restes de peintures, planches) pour construire la bibliothèque et fabriquer les étagères devant sa propre cour familiale.

L’aventure commence…

13223611_1725536131055400_1601813456_o

Grâce à tous ces efforts, le Romandrom ouvre ses portes le 23 mai 2003. Les riverains saluent cette initiative en fréquentant la bibliothèque, accompagnés de leurs enfants. Au bout de 6 mois d’existence, elle compte déjà plus de 150 abonnés.

Le Romandrom, 13 ans plus tard…

13 années de belles rencontres :  

13224111_1725536107722069_1832305919_o (1)

En effet au fil des ans, le Romandrom s’est fait connaitre (en 2011: 1500 abonnés et 5000 visites) et accueille des séances de dédicace ou des débats avec des auteurs ivoiriens connus tels que Isaïe Biton Koulibali, Anzata ouattara, Venance Konan, Alafé Wakili… et même la championne du monde de taekwondo Marlène Harnois venue au romandroom animer une conference sur le sport et la formation des jeunes.

12625614_1682093375399676_213996418_n

Et quelques années de galère aussi :

En effet, au fil du temps et des nouveaux livres, l’espace de stockage est devenu trop petit. Ainsi, faute d’espace, certains livres sont encore dans des cartons au lieu d’être exposés et accessibles au public.
L’espace extérieur s’est également rétrécit du fait de nouvelles constructions voisines du Romandrom. En 2003, le Romandrom pouvait recevoir jusqu’à 300 personnes; en 2014, sa superficie ne lui permet plus que d’en recevoir 50 à 40.

A cela viennent s’ajouter des problèmes de remise aux normes des installations: problèmes d’étanchéité (toitures) et donc risque d’inondation, ce qui n’encourage pas la fréquentation de la bibliothèque notamment en saison de pluies.

Enfin, des problèmes de droits de propriété car le terrain sur lequel a été construit le Romandrom n’appartient pas à Sidney Karam’s. Il s’agissait initialement d’une partie de sa cour familiale et d’un parking situé devant cette cour, qui appartient a la cité Arras 1 et relevant donc du domaine public. Depuis la création du Romandrom, il avait formulé plusieurs demandes d’autorisation auprès de la mairie de Treichville au motif de « bibliothèque sociale et gratuite pour tous » mais fait toujours face à un refus.

Une aventure folle qui mérite d’être soutenue…

Le 23 mai prochain, le Romandrom fêtera ses 13 ans. A cette occasion, une journée portes ouvertes est prévue pour présenter la bibliothèque, son évolution, ses projets et ses difficultés. Nous sommes tous invités à participer, chacun selon ses moyens pour permettre à cette belle et folle aventure de se poursuivre.

12782172_1692046264404387_1487641458_n

INSAAC*** : Institut national supérieur des arts et de l’action culturelle de Côte-d’Ivoire.

Toutes les coordonnées de Sidney Karam’s sont indiquées ci-dessous :

12606723_1679096692366011_540394037_n

Publicités

Une réflexion sur “Le ROMANDROOM d’Abidjan : une folle aventure à faire vivre ensemble!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s