MOUGNAL : il faut savoir lâcher prise

lacher-prise

(Extrait de l’éditorial de Assiatou Bah Diallo pour le magazine Amina)

M O U G N A L…

C’est le mot peul le plus prisé par les familles et certainement le plus usité de cette langue. Une ascèse que les sages affectionnent et dont ils conseillent la pratique.

Femme Peul

Femme Peul

Ce terme se décline dans toutes les langues et toutes les cultures: en anglais, en français…

Accepter ou lâcher prise en français, 
Surrender en Anglais, 
Soltarse en Espagnol...

Ce vocable dont les nuances spirituelles n’échappent à personne, véhicule une certaine notion qui trace une règle de conduite.

Accepter est le contraire du Déni et du Refus, la volonté de reconnaitre la réalité telle qu’elle est. C’est aussi permettre à cette réalité d’exister, sans chercher à la modifier.

Tous les sages du monde enseignent que les défis et les difficultés font partie du tissu de la vie, et chacun a son lot de misères. Personne ne peut y échapper, tout comme personne ne peut empêcher les oiseaux de voler. On peut cependant décider qu’ils ne feront pas caca sur notre tête!

Ainsi la vie peut nous offrir des citrons, il ne tient qu’à nous d’en faire de la limonade. Autrement dit, la vie peut nous balancer ce qu’elle veut, elle n’a de compte à rendre à personne, et surtout il ne sert à rien de s’acharner à vouloir l’en empêcher, elle fait ce qu’elle veut quand elle veut.

Nous devons accepter cette réalité et celle qui veut que jamais nous ne pourrons changer les gens car ils sont tels qu’ils sont.

Le seul moyen de changer les autres est de changer soi-même. En effet, nous sommes le seul être que nous pouvons contrôler et maitriser. Lorsque nous changeons, les autres épousent imperceptiblement notre attitude, notre comportement. Seulement alors gagnerons-nous en paix intérieure et en bonheur.

Accepter l’autre tel qu’il est avec ses qualités et ses défauts est une forme d’amour, un exercice qu’il nous est difficile de pratiquer. 

Les psychologues voient dans nos efforts insensés à transformer l’autre, une forme d’égoisme, car dans cette démarche, seul notre bonheur nous intéresse. Il n’y a rien de mal à vouloir être heureux mais nous commettons une erreur monumentale en pensant que la source de notre bonheur ne peut venir que d’ailleurs. Et cela revient à minimiser notre capacité à changer notre vie pour le meilleur, et à fuir notre responsabilité vis-à-vis de nous mêmes.

La pratique de l’acceptation est notre salut pour différentes raisons. D’abord parce qu’en renonçant à transformer nos proches, nous disons adieu aux frustrations, à la colère, au découragement, qui sont inhérents à ces velléités, et à la fréquente confrontation aux échecs.

Lorsque nous aurons compris que les problèmes de nos familles et nos amis sont les leurs, et qu’il n’est pas en notre pouvoir, ni en notre droit et devoir de les changer, peut-être apprendrons-nous à exploiter les potentialités qui sont les nôtres. Si nous respectons le droit de chacun d’être ce qu’il est, nous nous libérons par la même occasion de la charge de vouloir changer ce que nous ne pouvons changer et nous n’aurons plus de ressentiment vis-à-vis de cette personne. Nous devons comprendre une bonne fois pour toutes que nous ne partageons pas la même grille de valeurs que nos congénères. Par conséquent, nous n’avons pas à gérer leur médiocrité.

Une démarche qui nous met à l’abri de bien des aléas et nous conduira très certainement vers plus de satisfaction et de bien-être.

« Il est difficile d’être heureux quand on refuse de lâcher toutes les choses qui nous rendent tristes. »

Publicités
Publié dans: Web

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s